Les campagnes d'information

Don du vivant

Chaque année, des milliers de personnes attendent une greffe La greffe est le remplacement, au moyen d’un acte chirurgical, d’un élément du corps humain qui ne fonctionne plus par un élément du corps humain qui fonctionne correctement. Cette technique est envisagée par les médecins lorsque plus aucun autre traitement ne marche. rénale. En 2016, plus de 500 personnes ont donné un rein à leur proche malade pour lui permettre de reprendre une vie normale et 3 000 autres patients ont été greffés suite à un don Quand on parle de don d’organes ou de tissus, on fait référence à la volonté de la personne qui va être prélevée. Quand on parle de prélèvement, on fait référence à l’acte médical qui est rendu possible par le don. En France, le prélèvement ne peut pas se faire sur une personne qui était contre le don. anonyme post-mortem. Or, les besoins sont encore importants et quand elle est possible, la greffe rénale est le meilleur traitement de l’insuffisance rénale chronique terminale, et ce, d’autant plus lorsque la greffe est réalisée grâce au don d’un proche.

C’est pour faire connaitre cette possibilité thérapeutique au plus grand nombre, et notamment à l’entourage des patients, que l’Agence de la biomédecine mène chaque année une campagne de sensibilisation nationale sur le don de rein de son vivant. Cette année, l’objectif principal est de répondre aux grandes questions que les gens se posent sur le don de rein.

Campagne nationale d'affichage numérique

Du 16 au 31 octobre 2017, deux affichages numériques sont diffusés dans des centaines de centres commerciaux en France. Ils ont pour but de toucher le plus grand nombre car tout le monde peut être concerné un jour par le don Quand on parle de don d’organes ou de tissus, on fait référence à la volonté de la personne qui va être prélevée. Quand on parle de prélèvement, on fait référence à l’acte médical qui est rendu possible par le don. En France, le prélèvement ne peut pas se faire sur une personne qui était contre le don. du vivant. Ils seront également déclinés en campagne digitale sur internet, afin de toucher le plus de personnes possibles.

Pour informer sur l’existence de cette thérapeutique et sur les conséquences sur la vie du donneur Le donneur est la personne sur laquelle le prélèvement d’organes et/ou de tissus a été effectué. et du receveur Le receveur est le malade qui bénéficie de la greffe. , l’Agence de la biomédecine a choisi de mettre en scène la vie quotidienne d’un donneur et d’un receveur. Deux messages sont mis en avant :
- le cercle de donneurs limité à la famille et aux amis proches
- le fait que l’on vit bien avec un seul rein

Dossier de presse sonore

Afin de répondre plus précisément aux interrogations des gens, la campagne se décline en radio du 23 octobre au 3 novembre. Au programme, 10 chroniques d’1’30 illustrées par des interviews de professionnels de santé et des témoignages de donneurs et receveurs. Ils partagent leurs savoirs et leurs expériences sur la loi en vigueur, les démarches à suivre pour donner un organe Un organe est une partie du corps qui remplit une ou plusieurs fonctions bien déterminées. Il est généralement constitué de plusieurs tissus, organisés selon une structure complexe. Chaque organe est essentiel au bon fonctionnement de notre organisme. Les principaux organes sont le coeur, les reins, les poumons, le foie, le pancréas, les intestins. de son vivant ou encore les bénéfices de la greffe La greffe est le remplacement, au moyen d’un acte chirurgical, d’un élément du corps humain qui ne fonctionne plus par un élément du corps humain qui fonctionne correctement. Cette technique est envisagée par les médecins lorsque plus aucun autre traitement ne marche. de rein à partir d’un donneur Le donneur est la personne sur laquelle le prélèvement d’organes et/ou de tissus a été effectué. vivant.

Ce programme d’information intitulé « Le don Quand on parle de don d’organes ou de tissus, on fait référence à la volonté de la personne qui va être prélevée. Quand on parle de prélèvement, on fait référence à l’acte médical qui est rendu possible par le don. En France, le prélèvement ne peut pas se faire sur une personne qui était contre le don. de rein de son vivant : et si on en parlait ? » est disponible à l’écoute sur la plateforme Soundcloud à l’adresse suivante : https://soundcloud.com/le-don-de-rein-de-son-vivant

Outils pédagogiques

Des brochures à destination des patients et de l’entourage diffusées dans les centres de dialyse, auprès des néphrologues et des associations de patients, sont disponibles gratuitement à la commande et téléchargeables sur le site de l’Agence de la biomédecine.

Don post mortem

Dans le contexte de la 17ème journée nationale de réflexion sur le don Quand on parle de don d’organes ou de tissus, on fait référence à la volonté de la personne qui va être prélevée. Quand on parle de prélèvement, on fait référence à l’acte médical qui est rendu possible par le don. En France, le prélèvement ne peut pas se faire sur une personne qui était contre le don. d’organes et la greffe La greffe est le remplacement, au moyen d’un acte chirurgical, d’un élément du corps humain qui ne fonctionne plus par un élément du corps humain qui fonctionne correctement. Cette technique est envisagée par les médecins lorsque plus aucun autre traitement ne marche. et de reconnaissance aux donneurs, l’Agence de la biomédecine met en place une nouvelle campagne de communication.

Elle s’inscrit dans la continuité de la campagne de 2016 avec pour objectif de continuer à informer le plus grand nombre sur la loi.

Télévision

Le spot TV de 2016 sera à nouveau diffusé sur les principales chaînes de télévision nationales. Il montre à travers des scènes de la vie quotidienne, des femmes et des hommes de tous âges et de tous horizons. Ils travaillent, s’amusent, vivent ... bref, ils sont « comme tout le monde » et sont, de par la loi, tous donneurs d’organes et de tissus. Et cette année, la VO est dite par Marina Foïs. Actrice engagée sur le sujet du don Quand on parle de don d’organes ou de tissus, on fait référence à la volonté de la personne qui va être prélevée. Quand on parle de prélèvement, on fait référence à l’acte médical qui est rendu possible par le don. En France, le prélèvement ne peut pas se faire sur une personne qui était contre le don. d’organes depuis déjà plusieurs années, elle a accepté de prêter sa voix.

Presse

C’est une annonce presse développée en novembre 2016, qui est réutilisée pour créer de la continuité et capitaliser sur une identité visuelle forte. Elle est visible pendant plus d’un mois dans une vingtaine de titres nationaux de la presse écrite.

Cette annonce et un guide d’information sont diffusés dans les centres hospitaliers et aux partenaires de la campagne (associations, Ordre National des Pharmaciens).

Guide

Format événementiel 20 minutes

Pour augmenter encore la visibilité de la campagne, l’Agence de la biomédecine a cette année travaillé une présence évènementielle avec une annonce présente en surcouverture du quotidien 20minutes dans toute la France, pour la journée du 22 juin.

Une annonce qui interpelle avec une accroche sous forme de question. Et qui explique ensuite de manière pédagogique le principe du consentement présumé.

Guide

Dispositif digital

Fort de son succès, le site dondorganes.fr continue de s’enrichir avec de nouvelles questions/réponses.

En parallèle, de courts témoignages sous forme de documentaires ont été réalisés et intégrés au site.

Le principe : des receveurs répondent à une des questions les plus posées par le public en 2016 puis racontent leur histoire.

Des documentaires qui ont pour objectif d’apporter, en plus de la réponse formelle, un véritable témoignage sur le don Quand on parle de don d’organes ou de tissus, on fait référence à la volonté de la personne qui va être prélevée. Quand on parle de prélèvement, on fait référence à l’acte médical qui est rendu possible par le don. En France, le prélèvement ne peut pas se faire sur une personne qui était contre le don. et la greffe La greffe est le remplacement, au moyen d’un acte chirurgical, d’un élément du corps humain qui ne fonctionne plus par un élément du corps humain qui fonctionne correctement. Cette technique est envisagée par les médecins lorsque plus aucun autre traitement ne marche. . Permettant ainsi de rendre le sujet plus concret, et plus impliquant pour tous.

Qu’est-ce que le consentement présumé ?

Est-ce que je peux choisir quels organes je ne veux pas donner ?

J’ai eu une maladie, puis-je donner mes organes ?

Y a-t-il une limite d’âge pour donner ses organes ?

Les enfants mineurs peuvent-ils être donneurs ?

…sont les 5 questions auxquels répondent ces documentaires.

Back to top