ReinMalade.png
Don de rein à un proche
Il est possible de donner un organe à un proche, comme le rein de son vivant. Il s’agit de la meilleure option thérapeutique pour traiter l’insuffisance rénale au stade de suppléance. Ce type de don est encadré par la loi, librement consenti et gratuit.

L’insuffisance rénale et son traitement

L’insuffisance rénale, en augmentation en France, est un problème de santé publique majeur. Elle va de pair avec l’accroissement des maladies rénales et peut être causée par l’évolution d’un diabète et/ou d’une hypertension artérielle. La transplantation rénale et la dialyse sont les deux options possibles pour le traitement de suppléance. La greffe La greffe est le remplacement, au moyen d’un acte chirurgical, d’un élément du corps humain qui ne fonctionne plus par un élément du corps humain qui fonctionne correctement. Cette technique est envisagée par les médecins lorsque plus aucun autre traitement ne marche. rénale à partir d’un donneur Le donneur est la personne sur laquelle le prélèvement d’organes et/ou de tissus a été effectué. vivant, lorsqu’elle est possible, est la meilleure option thérapeutique pour le malade.

98%

de donneurs seraient prêts à refaire ce geste*

La greffe La greffe est le remplacement, au moyen d’un acte chirurgical, d’un élément du corps humain qui ne fonctionne plus par un élément du corps humain qui fonctionne correctement. Cette technique est envisagée par les médecins lorsque plus aucun autre traitement ne marche. de rein à partir de donneur Le donneur est la personne sur laquelle le prélèvement d’organes et/ou de tissus a été effectué. vivant est le meilleur traitement de l’insuffisance rénale chronique terminale. Cette alternative thérapeutique offre de nombreux bénéfices : un greffon Le greffon est le terme général qui désigne l’élément du corps humain qui doit être greffé. Cela peut être un organe, un tissu ou encore des cellules. de bonne qualité, la possibilité d’être greffée avant le passage en dialyse (greffe préemptive) et le caractère programmé de la greffe en dehors de toute urgence. Pour le donneur, les risques sont maîtrisés et 98% d’entre eux seraient prêts à refaire le geste. Il est possible de vivre normalement avec un seul rein. Un suivi post- don Quand on parle de don d’organes ou de tissus, on fait référence à la volonté de la personne qui va être prélevée. Quand on parle de prélèvement, on fait référence à l’acte médical qui est rendu possible par le don. En France, le prélèvement ne peut pas se faire sur une personne qui était contre le don. est prévu dans la durée.

Questions • réponses

Trouvez toutes les réponses à vos questions sur le don d'organes et de tissus.

Le don du vivant

Qui peut donner un rein de son vivant ?

Agnès
Le don du vivant

Quelles sont les conséquences médicales du don de rein du vivant ?

Laetitia
Le don du vivant

Quels organes peut-on donner de son vivant ?

Philippe
Le don du vivant

Le donneur et le receveur doivent-ils être compatibles ?

Henri
Le don du vivant

Quels sont les avantages pour le donneur et le receveur ?

Patricia
Le don du vivant

Qu'est-ce que le don croisé ?

Julien
Toutes les questions
Back to top