Les campagnes d'information

Don post mortem

CAMPAGNE POUR LA JOURNEE NATIONALE DE REFLEXION SUR LE DON D'ORGANES ET LA GREFFE ET DE RECONNAISSANCE AUX DONNEURS

Pour la Journée du 22 juin 2022, l’Agence de la biomédecine sensibilise au don d’organes et de tissus, pour la 3ème année consécutive, avec la signature Un lien qui nous unit ; en reprenant notamment les créations dont les score d’adhésion et d’incitation sont très favorables (89% des personnes exposées pensent qu’elle est « un bon moyen d'aborder le sujet du don d'organes », 27% qu’elle est « susceptible de faire évoluer les comportements de son entourage » et 17% se sentent « plus concerné par le don d’organes après avoir vu la campagne »).

Une campagne qui va être rediffusée dans les médias à partir du 22 juin et tout au long de l’été 2022.

UNE CAMPAGNE DE PRESSE NATIONALE

Le slogan « Don d’organes, un lien qui nous unit tous » prend vie grâce à un visuel pensé à son image : un cœur stylisé, délicatement brodé. Le choix de la broderie, traduction poétique du message, permet de matérialiser ce lien qui se tisse entre tous. Le message de la loi est également présent, afin de contribuer à sa connaissance auprès des publics ciblés.

Du 29 avril au 7 juillet, le visuel brodé du cœur sera diffusé sur une sélection de 16 titres de presse magazine nationaux et régionaux (avec 21 insertions).

UNE CAMPAGNE TV ESTIVALE

En mettant en scène la chaine des acteurs qui se mobilisent pour sauver des vies grâce au don Quand on parle de don d’organes ou de tissus, on fait référence à la volonté de la personne qui va être prélevée. Quand on parle de prélèvement, on fait référence à l’acte médical qui est rendu possible par le don. En France, le prélèvement ne peut pas se faire sur une personne qui était contre le don. , le film « Pourquoi » montre, de manière très réaliste, comment l’espoir peut naître même quand survient le pire.

Un film qui sera rediffusé en TV à l’occasion du 22 juin afin d’événementialiser la prise de parole et d’assurer une forte visibilité du spot.

Grâce à un dispositif qui a montré son efficacité, le film sera diffusé tout l’été, du 3 juillet au 21 août et sur un grand nombre de chaines de télévision, en France Métropolitaine et dans les DOM / TOM, ce qui permettra une couverture large et un travail approfondi sur la connaissance du sujet et de la loi auprès de tous.

LA CAMPAGNE SOCIAL MÉDIA

En écho au plan presse et à la rediffusion du film, le spot “Pourquoi” ainsi que le visuel du cœur brodés sont postés sur le compte Facebook Don Quand on parle de don d’organes ou de tissus, on fait référence à la volonté de la personne qui va être prélevée. Quand on parle de prélèvement, on fait référence à l’acte médical qui est rendu possible par le don. En France, le prélèvement ne peut pas se faire sur une personne qui était contre le don. d’organes et de tissus et Instagram @dondorganesetdetissus. Les professionnels de santé seront également encouragés à partager ces visuels sur leurs comptes Instagram.

Cette année encore, le partenariat avec la communauté Facebook Wanted Community a été reconduit et renforcé, pour la deuxième année consécutive. L’ambition étant d’amplifier les prises de paroles digitales pour mobilier toute la chaîne du don et pour faire rayonner notre propos plus largement en France.

L’année dernière, lors de la journée du 22 juin et suite à un appel à témoignage lancé par Wanted, les membres de la communauté avaient partagé leur expérience sur la greffe La greffe est le remplacement, au moyen d’un acte chirurgical, d’un élément du corps humain qui ne fonctionne plus par un élément du corps humain qui fonctionne correctement. Cette technique est envisagée par les médecins lorsque plus aucun autre traitement ne marche. . Cette année, et pour aller un cran plus loin et toucher l’ensemble de la chaîne du don, l’appel à témoignage a été ouvert à l’ensemble de la chaîne du don : médecins, infirmières, coordinations, associations de patients… à tous les acteurs du don d’organes et de tissus. L’ambition est de mobiliser encore davantage pour porter le don toujours plus haut.

Enfin, les comptes Don d’organes et de tissus seront aux couleurs de la campagne avec la mise à jour des photos de profil et de couverture, la publication de posts réguliers visant à faire connaître la loi et ses bénéfices ainsi que les chiffres du don d’organes. En plus des posts, des stories seront publiées pour interagir de manière plus directe avec nos communautés Facebook et Instagram en leur posant des questions et en apportant des réponses sur notre sujet afin de faire grandir la connaissance de nos communautés. 

Toujours dans un objectif de se renouveler pour porter des messages forts, de nouveaux contenus sont pensés pour mettre à l’honneur et célébrer le don d’organes sur la journée du 22 juin. Ils ont pour vocation de mettre l’emphase sur la raison d’être et les bénéfices du don d’organes. Un geste, beau et collectif, qui se doit d’être rappelé, puisqu’en 2021 cela a sauvé 5 097 vies.

UN NOUVEAU VOLET INFLUENCE POUR RENFORCER NOTRE PRISE DE PAROLE

En parallèle, de nouveaux partenariats ont été mis en place, créant une opération d’influence d’envergure. L’objectif étant d’élargir notre cercle de rayonnement et d’aller convaincre en dehors de nos communautés, et plus particulièrement les jeunes qui sont, de fait, plus éloignés et moins concernés par le sujet du don Quand on parle de don d’organes ou de tissus, on fait référence à la volonté de la personne qui va être prélevée. Quand on parle de prélèvement, on fait référence à l’acte médical qui est rendu possible par le don. En France, le prélèvement ne peut pas se faire sur une personne qui était contre le don. d’organes.

Deux directions particulièrement intéressantes pour y répondre. Dans un premier temps, un partenariat avec Loopsider, compte influent, avec une forte caution média, dont les sujets de société sont au cœur, avec une communauté curieuse et engagée. Dans un second temps, une sélection de trois influenceurs (@Robin_Goncet, @MarineLorphelin et @Docteur_Iza), chacun avec une façon singulière et originale d’adresser des sujets parfois complexes. Des profils à la double casquette, médicale et grand-public, permettant de toucher et d’intéresser les plus jeunes, mais aussi de sensibiliser les futurs médecins à l’importance du don d’organes. 

Back to top